Traductions en cours

Cercle de l'Union Interalliée

Léonard-Tsuguharu FOUJITA - Oiseaux d’eaux et oiseaux de terre (8 panneaux)

1929, Technique mixte sur toile


 

L’œuvre Oiseaux d’eaux et oiseaux de terre, commandée à L. Foujita en 1929 par le Cercle de l’Union Interallié, est inspirée du naturalisme japonais. Les huit panneaux, initialement accrochés près de la piscine du Palais du Cercle de l’Union Interalliée, se trouvent désormais dans un des salons de l’hôtel particulier parisien.

La composition, exécutée avec une technique mixte, a été élaborée sur fond de feuilles d’or sur toile. L’état médiocre du programme peint s’expliquait par des interventions anciennes portant sur des opérations de rentoilage, nettoyage et retouche, notamment faite de bronzine sur le fond d’or. La restauration visait d’une part à restituer l’adhérence du rentoilage à la cire-résine et la planéité des tableaux, d’autre part à améliorer la présentation esthétique des œuvres, assombries par la cire et les vernis de restauration.

Les panneaux de contreplaqués ont été remplacés par une structure plus légère, des châssis flottants à structure aluminium. Un protocole de nettoyage adapté, dont le principe était de limiter les actions mécaniques et l’exposition prolongée aux solvants, a permis de dissoudre les résines et les repeints et de révéler la fraicheur des coloris. La réintégration des fonds dorés, différenciée des couches peintes, a été réalisée avec de l’or « en coquille » et des couleurs à base de mica et de gomme arabique.


Durée des travaux : 3 mois
Montant du marché : 54 990 € HT
Maîtrise d’ouvrage : Cercle de l’Union Interalliée
Maîtrise d’œuvre : Cercle de l’Union Interalliée