Traductions en cours

Paris, Musée Jacquemart-André

Jean Siméon CHARDIN - Attributs des arts / Attributs des sciences

1731, Huile sur toile, 142 cm x 223,5 cm / 142 cm x 223,5 cm


 

Ces deux compositions de dimension importante sont les premières du genre dans la carrière de Chardin. Les œuvres sont peintes avec une matière mince et fluide grâce à des glacis posés sur une préparation claire. Un phénomène de transparence accrue, dû au vieillissement de la matière picturale, permet de déceler des repentirs de composition, confirmés par les analyses infrarouge.

Les altérations majeures de ces œuvres sont de nature superficielle et d’ordre optique (encrassement, jaunissement du vernis oxydé), elles troublent notablement la lisibilité des tableaux et entraînent d’importants changements optiques. Des altérations d’ordre structurel/ mécanique intéressent des mastics inadaptés posés dans les accidents de la toile.

Le choix du protocole de nettoyage fait la particularité de cette restauration. Le degré de l’allègement doit être modéré pour éviter d’affaiblir les fragiles glacis bruns de l’arrière-plan. La purification des mastics et des repeints est opérée à l’aide de moyens chimiques et mécaniques. Deux incrustations de toile sont réalisées dans les lacunes du support afin d’assurer la continuité de la surface.

 


Durée des travaux : 6 mois
Maîtrise d’ouvrage : Musée Jacquemart-André
Maîtrise d’œuvre : Pierre Curie